jeudi 9 août 2012

Le premier défi de Mathieu Hidalf de Christophe Mauri



Présentation
Mathieu Hidalf va avoir dix ans et il fête son anniversaire le même jour que le Roi. Il est connu pour faire ce jour-là une bêtise retentissante, qui le comble de joie et rend fou de colère son père, Rigor. Cette année-là, donc, tout le monde s’attend au pire, à tel point que les nobles du royaume ont pris des paris : Mathieu osera-t-il commettre sa Bêtise ou non ?

Mon avis
J’avais entendu parler de cette série dans les médias locaux, Christophe Mauri ayant participé à une manifestation autour du livre et rencontré des élèves de 5ème pour l’occasion. Au vu de l’enthousiasme des minots, je m’étais promis de jeter un œil sur les romans.
Mon impression est globalement positive. Voilà de la fantasy qui change un peu : dans ce royaume où intervient la magie, le ton est plutôt original, en tout cas il se rapproche de cette fantasy qui laisse une place à la dérision et à l’humour. Mathieu Hidalf est un garnement qui ne songe qu’à embêter son père, et cela m’a plu ! Les péripéties autour du chien Bougetou, le contrat qui lie Mathieu à son père en la matière (je n’en dis pas plus) m’ont bien fait rire, et il y a dans ce roman un esprit de moquerie (jamais vraiment méchant) bien réjouissant. Mathieu est un sale gosse, son père est odieux et vaniteux, et l’on a hâte que s’accomplisse la bêtise du garçon…
J’ai été un peu déconcertée par le rythme du récit et sa construction : le récit démarre assez doucement, et j’avoue que tout en étant séduite par le ton, je trouvais l’action bien ténue, dans la première moitié. Et puis l’histoire s’emballe, car il n’est pas question de la bêtise de Mathieu seulement : les frères Estaffe, ennemis redoutés du royaume, ont brisé le Serment qui garantissait la paix, et le jeune garçon va se trouver mêlé à cela en même temps qu’un peu dépassé par les événements. Christophe Mauri met en place un univers, avec tout ce que cela a de touffu, en ayant soin de jeter les ponts vers une intrigue qui ne demande qu’à se développer, et c’est peut-être ce qui m’a déconcertée. Il a d’abord besoin de poser l’univers de Mathieu, la Cour, l’école de l’Elite, avant de nouer l’action, à la fois autour de la Bêtise et du Serment rompu. Cela fait beaucoup de choses, et je ne doute pas que le tome 2 donnera de l’élan à cette histoire…

Pour qui ?
Les amateurs de fantasy : les pré-ados peuvent lire cette série, l’univers de ce héros de dix ans leur plaira. Cependant, Christophe Mauri ne verse pas  dans la facilité, le vocabulaire est parfois complexe pour de jeunes lecteurs. Les adultes amateurs de fantasy y trouveront leur compte aussi : l’autre jour, dans ma librairie préférée, au rayon jeunesse, un jeune homme d’environ 25 ans est arrivé, s’est saisi du tome 2 (Mathieu Hidalf et la Foudre fantôme) en disant à la libraire qu’il avait adoré le tome 1 et ne pouvait pas attendre avant de lire la suite…

Le mot de la fin
Je le laisse à Christophe Mauri, histoire de donner une idée du ton (extrait de la page 130):
« M. Hidalf entra alors, lançant sa perruque sur le siège derrière lequel étaient accroupis ses deux enfants. Il s’y assit avec la légèreté d’un ogre au terme d’un festin sanglant, et murmura tout seul :
- C’est une catastrophe ! Ou plutôt… c’est un euphémisme.
Mathieu et Juliette échangèrent un regard interrogateur, ni l’un ni l’autre ne sachant précisément quel genre de catastrophe pouvait être un euphémisme. M. Hidalf reprit sa discussion solitaire :
- C’est la pire catastrophe que je pouvais imaginer !
- Alors ça va, chuchota Mathieu. Tout le monde sait qu’il n’a aucune imagination. »

Christophe Mauri, Le premier défi de Mathieu Hidalf, Gallimard Jeunesse, 2011 (13 €).

2 commentaires:

Deuzenn a dit…

Je l'avais repéré en librairie et ton avis me pousse encore plus à le lire. L'extrait que tu as choisi donne l'eau à la bouche!

Tasha a dit…

Oui, j'aime bien ce genre de mauvais esprit! Je vais lire le tome 2 sans tarder. Merci de ta visite!