mercredi 29 juillet 2015

Le Sculpteur de Scott McCloud


Présentation
David Smith est un artiste exigeant qui veut se faire une place sur le marché de l'art et qui est prêt à donner sa vie pour cela... C'est d'ailleurs ce qu'il fait : un pacte avec la mort. Son talent est décuplé, il peut sculpter ce qu'il veut à mains nues. En échange, il mourra dans 200 jours. Ce pacte satisfait pleinement le jeune homme, mais c'est sans compter sur les embûches d'un milieu complexe et parfois injuste, et surtout sans compter sur l'amour, qui survient quand on ne l'attend plus. 

Ce que j'en pense
Disons-le tout de suite, j'ai été déçue. Scott McCloud n'est pas n'importe qui et j'avais lu tant de critiques et de billets élogieux sur ce roman graphique imposant que je m'attendais à être emportée comme je l'avais été, en son temps, par Craig Thompson et Blankets (sur une thématique différente). 
L'ensemble est très bien exécuté, à la fois dans le dessin et dans la construction du récit. Il y a des planches superbes, intéressantes, intelligentes.
Pourtant, je me suis ennuyée. Les thèmes abordés sont certes passionnants: l'art est-il plus important que la vie? l'art est-il aussi une question de communication et de médiatisation? quel rapport l'art entretient-il avec la folie, l'amour, la maladie, la mort? Le problème est que je n'ai jamais été touchée par les personnages, car le tout est traité de manière convenue. J'ai eu l'impression de lire une histoire vue et revue de pacte faustien, d'angoisse morbide, avec une réaffirmation pour moi sans originalité de l'urgence de vivre, d'aimer, de la victoire ultime de la vie et de l'art.
Bref, ennui, ennui, ennui...

Scott McCloud, Le Sculpteur (The Sculptor), Rue de Sèvres, 2015. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Fanny Soubiran. 

2 commentaires:

Brize a dit…

Dans mes bras, Tasha ! Tu as rédigé le billet que j'aurais dû écrire si je n'avais pas (une fois de plus) été aussi paresseuse ! Je n'aurais peut-être pas conclu en parlant d'ennui, mais de manque d'intérêt (oui, je suis un peu langue de bois ;) ).Et c'est marrant parce que, moi aussi, j''ai pensé à Blankets que j'avais, lui, adoré.

Tasha a dit…

😄 ah! Je me sens moins seule! Heureusement que je l'avais acheté d'occasion... Et je comprends que tu n'aies pas fait de billet, souvent quand je n'aime pas, je n'en fais pas. Mais je suis d'humeur teigneuse en ce moment! 😈