jeudi 28 mars 2013

The Agency 3: Les secrets du Palais de Y. S. Lee



Présentation (quatrième de couverture)
Hiver 1860. Nouvelle mission pour Mary, et pas des moindres : la reine Victoria en personne a fait appel à l’Agency pour découvrir qui, parmi son entourage, dérobe jour après jour les objets d’art de Buckingham.
Mais la tâche se complique : le beau James est lui aussi mandaté pour les travaux du palais, alors que sa relation avec Mary est plus tumultueuse que jamais ! Et voici qu’il met au jour un complot contre la reine…

Mon avis
Quel plaisir de retrouver Mary, notre héroïne victorienne ! J’avais dévoré les deux premiers tomes, et je n’ai pas été déçue par ce nouvel opus, même si je n’ai pas autant vibré. Disons que les romans précédents d’Y. S. Lee m’avaient charmée parce que je les trouvais plus intéressants que la moyenne des « romans-jeunesse-victoriens-avec-héroïne-intrépide », c’était une excellente surprise. C’est peut-être cela qui m’a manqué avec ce tome 3 de The Agency : la surprise. Cependant, je ne vais pas faire la fine bouche, ce troisième volume est intéressant et je l’ai lu avec un immense plaisir. J’y ai retrouvé ce qui me plaît avec cette série : une héroïne moins mièvre que beaucoup, plus affirmée, le zeste de romance qui fait vibrer mon cœur de midinette, avec un James Easton en grande forme, plus séduisant et taquin que jamais, une construction impeccable. J’y ai retrouvé aussi, mais avec un vrai renouvellement, un sujet abordé avec un certain sérieux (je ne saurais juger du réalisme du traitement) : cette fois, ce n’est pas au milieu des ouvriers du bâtiment que s’intéresse Les secrets du palais, mais à l’univers de Buckingham Palace, à la domesticité – saisie des bonnes aux demoiselles de compagnie. Fortement hiérarchisé, codé, extrêmement strict et dur, ce milieu devient captivant sous la plume de l’auteure.
L’intrigue est une nouvelle fois très bien ficelée, avec des moments difficiles pour notre héroïne (les rencontres avec son père) mais aussi avec un côté nettement plus réconfortant, pour ne pas dire enchanté : je pense ici à l’évolution de l’histoire avec James Easton et aussi au rôle joué par une royale protagoniste qui va offrir à notre adorable détective les moyens de son indépendance.
La fin laisse supposer un nouveau volume avec un tournant dans la carrière de Mary…

Pour qui ?
Pour tous ceux (toutes celles ?) qui ont envie de se laisser embarquer par une héroïne fraîche et par des aventures captivantes.

Le mot de la fin
Royal !

Y. S. Lee, The Agency 3 : Les secrets du Palais (The Agency. The Traitor in the Tunnel), Nathan, 2013. Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Lilas Nord. Publication originale :Walker Books, 2011.

4 commentaires:

Deuzenn a dit…

J'aime beaucoup cette série et j'attends de pouvoir lire le tome 3. Ton avis me rassure et me rend encore plus impatiente de l'avoir dans les mains!

Tasha a dit…

J'ai hâte de savoir ce que tu en penses!

Miss Cornelia a dit…

J'ai adoré ce 3ème tome et je le souhaite suivi d'un 4ème, car la fin relance tout et que l'on a grandement envie de poursuivre l'aventure avec la jeune femme!

Tasha a dit…

Oui, et je trouve que c'est ça qui est fort avec The Agency : chaque tome boucle l'histoire sans nous laisser sur un terrible cliffhanger, tout en nous laissant impatientes d'avoir le volume suivant. J'espère en revanche qu'on attendra un peu moins longtemps...