vendredi 1 mai 2015

Un bilan pour avril (sans meurtres ni morsures!)


Le mois d’avril n’est pas le plus grand mois de l’année en quantités mais il a été riche de belles lectures. Il a également été éclectique et atypique, en ce qu’il est un mois sans lecture polareuse, ce qui ne m’arrive pas souvent. Et d’ailleurs, pas de bit-lit non plus! 
La lecture la moins marquante est la dernière du mois : Manderley Forever de Tatiana de Rosnay, qui fera sans doute l’objet d’une chronique sans tarder. J’ai appris des choses sur Daphné Du Maurier, mais l’écriture de l’auteure m’a lassée assez vite, voire irritée… 
Une lecture plaisante mais peu marquante : le roman de Mark Gatiss, Le Club Vesuvius. Divertissant, le roman constitue toutefois une lecture fort dispensable. 
En revanche, Le Fantôme de l’Opéra m’a enchantée et m’a donné envie de lire d’autres Leroux laissés de côté jusqu’ici. Côté classiques, la relecture de Jane Austen a été un pur bonheur aussi. 
Les deux coups de foudre du mois sont un roman Young Adult signé Benjamin Alire Saenz, Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe, petit bijou de sensibilité, et La femme d’en haut de Claire Messud, qui m’a emportée à un point que je n’attendais pas. 
N’oublions pas la seule lecture BD du mois: Poison City a tenu ses promesses!


Mai commence avec Dune de Frank Herbert, et la journée pluvieuse et venteuse promet de belles heures de lecture au chaud, tasse de thé ou de café à la main… Chouette!

2 commentaires:

maggie a dit…

J'avais été déçue par le film dune, dont je ne garde quasiment pas de souvenirs... J'ai hâte de savoir si le roman ( mais il y a beaucoup d'opus, non ? ) est captivant...

Tasha a dit…

Ce que je sais, c'est que mon cher et tendre, grand fan des premiers romans qu'il a lus maintes fois, a trouvé le film abominable! Je sais que je n'enchaînerai pas les volumes sans passer à autre chose.