mercredi 26 décembre 2018

2019: quelques perspectives de lecture


Je ne me livrerai pas à l'exercice de bilan annuel, car j'ai trop peu été présente sur ce blog. Et comme par ailleurs je n'ai guère trouvé 2018 réjouissante dans sa globalité (hors lecture), je vais me tourner vers 2019. Certes, j'ignore ce que cette année nous réserve, et peut-être sera-t-elle pire que 2018, mais je sais déjà qu'elle nous prépare de belles choses côté parutions. 
J'ai un retard phénoménal dans mes lectures et de nombreux romans sont restés en attente. J'ai pourtant eu un rythme de lecture honorable, mais d'une part, je ne lis jamais autant que je voudrais, d'autre part j'achète taaaant de livres... 
Je pourrais bien sûr prendre la résolution de restreindre mes achats, mais écrire ces mots suffit à me faire rire. D'ailleurs, pourquoi m'imposerais-je une résolution qui m'ennuie et que je sais ne pas devoir tenir? 
Nan, je vais continuer à acheter des livres, et je salive déjà en apercevant les nouveautés à paraître en ce début d'année. 
Mais je me réjouis aussi d'avoir quelques splendeurs dans mon stock. Commençons par là. 
Il y a des séries qui m'attendent, que je veux reprendre ou poursuivre, du côté de Alicia Gimenez Bartlett, de Petros Markaris, de Dror Mishani. J'ai eu un tel plaisir à relire les Giorgio Scerbanenco... Et je veux aussi découvrir enfin Valerio Varesi.
Dans les romans noirs remarqués de 2018, je compte bien faire un sort à Greg Iles et Brasier noir, à Benjamin Myers pour Dégradation, à Carlos Zanon et Taxi, à Benjamin Whitmer et Evasion, à Thomas Mullen et Darktown, et j'en oublie tant... 


Pour 2019, ça démarre très fort chez Actes Noirs. Le nouveau Victor Arbol me tente bien: Par-delà la pluie 

Mais je suis aussi intriguée par la nouveauté argentine que voici : 

Et la couverture du deuxième Greg Iles n'est-elle pas à tomber?


En Série Noire, vous le savez, c'est le Thomas Cantaloube qui me rend impatiente, mais je vois aussi sur le site qu'en mars, il y aura un nouveau roman d'Elsa Marpeau, Son autre mort


Chez Rivages/Noir (ou Thriller), c'est évidemment le nouveau Hervé Le Corre qui fait l'évènement, mais aussi la (re?) traduction d'un Jim Thompson. Ceci dit, Trouver l'enfant, de Rene Denfeld, me semble fort sympathique. 

Le 10 janvier sortira Né d'aucune femme de Franck Bouysse (La Manufacture de Livres), et je compte bien aller au lancement à Page et Plume. 


Chez Albin Michel, il y aura un nouveau Sophie Hénaff, je ne résiste pas! Ce sera pour février, patience...

Toujours en février et dans un style bien différent, Sébastien Raizer et Confession japonaise au Mercure de France.


Mais il y a aussi des nouveautés intrigantes chez Agullo, Gallmeister, Asphalte, Equinox, et même Sonatine, paraît-il.

Bref, j'ai hâte, 2019 s'annonce comme une belle année de lectures... 



Aucun commentaire: