lundi 1 octobre 2012

Mes lectures de septembre et ce qu'elles m'inspirent

Bon, il y a eu des ratées ce mois-ci, c’est indéniable… Un abandon pur et simple (provisoire je l’espère), puisque Nevada de Claire Waye-Watkins m’est tombé des mains.

Une déception avec Que nos vies aient l’air d’un film parfait, dans le style « livre au titre à tomber par terre que j’aurais aimé aimer ». Une déception légère et toute relative avec Velvet (billet à venir), roman par lequel je découvrais Mary Hooper, dont j’avais convoité le Waterloo Necropolis.

Un enthousiasme moyen, mais un réel intérêt du moins pour Les Anonymes de R.J. Ellory. 


Une expérience forte avec Le Jour du fléau (chronique à venir) de Karim Madani, le genre de roman qui secoue son lecteur… 


Un moment de détente et de rire avec le deuxième volume des aventures de Mathieu Hidalf et avec Le Cadavre japonais de W. Van de Wetering.


De grands plaisirs de lecture enfin avec Jennifer Egan et Qu’avons-nous fait de nos rêves ? côté adultes et les deux volumes de The Agency de Y.S. Lee côté jeunesse…




Brize me faisait malicieusement remarquer, en réponse à un de mes commentaires, que je fais le grand écart dans mes lectures : oui, c’est un peu ça, avec un effet montagne russe, parfois, d’un roman à l’autre ! J’ai pendant quelques temps été une lectrice monomaniaque de romans noirs, français ou autres, après avoir passé mes jeunes années d’adulte à dévorer la littérature classique, et cette découverte du noir a été un bonheur immense. Je garde un amour immodéré pour le genre, mais il est plus difficile de me plaire et de me surprendre, évidemment… La littérature pour ados est entrée dans mes lectures par nécessité professionnelle, et rapidement, c’est devenu un plaisir de lectrice. Les deux billets à venir (Le Jour du fléau et Velvet) montrent bien ce grand écart, et comme j’ai enchaîné avec E. Gaskell et son Nord et Sud, ça n’est pas prêt de s’arrêter…

Ma PAL ne baisse d’ailleurs pas : un week-end parisien m’a permis d’écumer quelques librairies d’occasion, et j’ai ramené pas mal de choses, précisément en littérature de jeunesse… Miam ! Et puis cette semaine sortent le nouveau Modiano et le dernier Echenoz, damned, quel mois !


A bientôt, donc !

Un rendez-vous initié par Lillie

5 commentaires:

monpetitchapitre a dit…

IL y a des périodes comme ça où les déceptions s'enchainent...Mais après ça repart.
Qu'avons-nous fait de nos rêves me tente bien aussi.
Bonne journée

jean-Marc a dit…

D'accord avec : l'enthousiasme moyen pour Les anonymes, et pour le réel intérêt, je vais répéter ce que je dis à toutes les personnes que je croise, en vrai ou virtuellement, si Les anonymes vous a intéressé, essayez donc La griffe du chien de Don Winslow. Un peu le même sujet, mais c'est un chef-d'oeuvre.

D'accord aussi avec le choc de Karim Madani.

Tasha a dit…

@ Anne pour Mon petit chapitre : oui, parfois les déceptions s'enchaînent, mais ma foi, sur la totalité de ce que nous lisons, ce n'est pas très grave!

@ Jean-Marc : c'est bien noté pour Le griffe du chien!... mais il faut que je fasse baisser ma PAL, qui devient ridiculement fournie. Et Madani, oui, c'est quelque chose!

Emeraude a dit…

j'aime ces grands écarts, ça permet de respirer dans ses lectures. Et d'être étonnée, surprise aussi.

Tasha a dit…

Bien d'accord, c'est vraiment le mot : respirer! Et les ruptures de ton, c'est vraiment bien.